FR NL

Un train de marchandises de 838m testé en Suède

TX Logistik AB, filiale suédoise de l’entreprise allemande TX Logistik AG, a fait circuler un train d’une longueur de 838 mètres en Suède.

TX Logistik AB, la filiale suédoise de la société allemande TX Logistik AG, a exploité un train d’une longueur de 838 mètres. L’entreprise de logistique ferroviaire, qui appartient au groupe Mercitalia (Gruppo FS Italiane), a utilisé le train entièrement chargé sur le trajet d’environ 500 kilomètres entre Malmö et Frövi.

TX Logistik, Coop et l’Administration suédoise des Transports Trafikverket ont travaillé en étroite collaboration pour planifier et mettre en œuvre les deux parcours d’essai des 8 et 9 mai dernier.

Le train d’essais consistait à transporter des produits alimentaires de la chaîne de distribution Coop (filiale du groupe suisse éponyme), sous forme de semi-remorques chargées sur wagons intermodaux.

Tonnage augmenté sans toucher à l’infrastructure

Jusqu’à présent, seuls les trains d’une longueur maximale de 630 mètres sont autorisés sur la plupart des itinéraires en Suède. « Une extension à 838 mètres augmenterait considérablement les capacités de transport et rendrait ainsi le transport ferroviaire de marchandises encore plus efficace et attrayant pour les expéditeurs », explique Lars Winther Sørensen, directeur général de TX Logistik AB en Suède.

Il s’agit là d’une condition préalable essentielle pour transférer davantage de marchandises de la route vers le rail. Même pour les marchandises qui ont été transportées jusqu’à présent presque exclusivement par la route, Lars Winther Sørensen pense qu’une utilisation plus importante du ferroviaire est possible.

L’utilisation de trains plus longs est également une impulsion importante pour un transport ferroviaire respectueux du climat. En particulier, la combinaison d’une capacité de charge élevée par train et d’une vitesse élevée garantit un système de transport hautement productif.

Dans le cadre de cet essai, le train d’essai transportait 48 semi-remorques et roulait à une vitesse allant jusqu’à 120 kilomètres par heure. Cette vitesse était supérieure à celle des trains utilisés lors d’essais comparables dans d’autres pays. Il était conduit par une locomotive à quatre essieux, normalement utilisée pour le transport ferroviaire de marchandises.

Un avantage économique évident

L’avantage économique est évident. L’augmentation de la longueur des trains impacte bien évidemment sur la capacité d’emport. En Espagne, par exemple, le simple fait de passer d’une longueur de 540 à 600m de long entre l’usine Renault de Palencia et le port de Santander a permis de transporter 20 autos de plus par train, soit 15% de capacité supplémentaire.

En Suède, Coop transporte des denrées alimentaires et d’autres marchandises par voie ferroviaire en Suède depuis 2009. Depuis 2012, TX Logistik assure le transport pour la chaîne de magasins entre Bro, à 30 kilomètres au nord-ouest de Stockholm, et Malmö.

Il y a tout juste deux ans, le nombre d’allers-retours a été doublé, passant de dix à vingt. « Aujourd’hui, 30 % de nos transports sont assurés par le rail », explique Peter Rosendahl, responsable des transports chez Coop Logistik. La chaîne de magasins aimerait augmenter encore cette part. « C’est pourquoi nous avons participé à ce projet tourné vers l’avenir et espérons pouvoir étendre nos trains dans un avenir proche. »

D’autres essais sont prévus en Suède.

Plus d’infos à ce sujet ? Rejoignez-nous à RailTech Europe 2022. Plus d’informations sur le programme et les ateliers proposés.

Articles similaires :

Auteur: Frédéric de Kemmeter