FR NL

Deux trains de nuit Nightjet ont été mis en service

L’opérateur ÖBB, qui gère les trains de nuit sous la marque Nightjet, lance deux nouvelles liaisons.

Cela avait été annoncé. Deux nouvelles liaisons sont entrées en service ce week-end et ce lundi. La première concerne un train de nuit qui ne dessert pas Vienne ni l’Autriche. Il s’agit de la (re)mise en route du train de nuit Zürich-Amsterdam. Le premier train de nuit en provenance de Zurich arrivait hier dimanche en gare d’Amsterdam Central à 09h59. Le soir même, la rame repartait pour la première fois d’Amsterdam à 20h28 en direction de Bâle et de Zurich.

Ce Nightjet a la particularité d’opérer en fait deux trains à la fois : la partie Nightjet proprement dite opère sur le trajet complet Zurich-Amsterdam. À Bâle, une rame à places assises de la Deutsche Bahn vient alors compléter un train qui fait jusqu’à 14 voitures. La Deutsche Bahn opère en effet encore une poignée de trains de nuit mais uniquement à l’aide d’ICE à places assises.

Dans le cas-ci, la rame allemande comporte des voitures intercity classique, sans aucune couchettes. Le train est légèrement détourné via Francfort, atteinte en milieu de nuit, où un relais traction est opéré à la faveur des locomotives Vectron néerlandaises, qui prennent alors le train en charge jusqu’à Amsterdam.

Sur les traces de l’Orient-Express

Le second train de nuit mis en service circule ce lundi. Il s’agit aussi du retour du Vienne-Paris, via Munich et Strasbourg. C’est en somme le chemin du mythique Orient-Express de jadis. La capacité d’une seule rame oblige à exploiter le trajet Vienne-Paris trois fois par semaine, avec départ chaque lundi, jeudi et samedi, via St. Pölten, Linz, Salzbourg. La gare de Munich-Öst est atteinte à minuit et celle de Strasbourg très tôt matin, à 5h04.

Pour le retour, le départ a lieu à 19h58 en gare de l’Est à Paris avec un passage très tardif à Strasbourg à 0h28 et Munich-Ostbf à 5h43. L’arrivée à Vienne est prévue à 10h12.

Les autres Nightjets continuent leur service, et notamment celui entre Vienne et Bruxelles, qui comporte deux voitures-lits, preuve que la demande est forte sur ce segment pourtant le plus cher.

Expansion

Les Nightjets autrichiens sont clairement une réussite et incitent à l’investissement massif. Les autrichiens ont commandé 13 rames Nightjet de 7 voitures. Le 23 février dernier, le gratin ferroviaire autrichien ainsi que la ministre des Transports s’étaient donné rendez-vous dans l’usine Siemens de Simmering pour un petit show bien orchestré. On y présentait en direct les premières caisses déjà peintes des futurs voitures Nightjet commandées en 2018.

Les voitures n’avaient pas encore d’aménagements intérieurs de sorte qu’il était difficile de se faire une idée précise de la future offre. 500 millions d’euros seront investis dans les trains de nuit au cours des prochaines années. Andreas Matthä, patron de l’ÖBB, souhaite encore étendre le rôle de pionnier des ÖBB dans les trains de nuit en Europe.

Grâce à des bogies légers spécialement développés à Graz, la nouvelle génération de trains Nightjet serait plus silencieuse et produirait moins d’usure, selon Michael Peter, PDG de Siemens Mobility. Le WiFi gratuit sera la norme dans les nouveaux trains de nuit. L’accès sans obstacle pour les voyageurs en fauteuils roulants est rendu possible par une entrée surbaissée d’une des voitures, dans laquelle se trouvent un compartiment couchette sans obstacle et des toilettes associées.

Les premières voitures sont sorties d’usine et font actuellement l’objet des tests en Autriche et en Allemagne.

Auteur: Frédéric de Kemmeter