FR NL

Trenitalia s’étend sur Paris-Lyon

Mercredi dernier, Trenitalia inaugurait sa première liaison à grande vitesse exclusivement domestique, entre Paris et Lyon Perrache, deuxième étape de la montée en puissance de son offre française.

Le 18 décembre dernier, pour la première fois en France, une entreprise ferroviaire étrangère venait directement concurrencer la SNCF. Trenitalia lançait en effet deux allers-retours par train à grande vitesse entre Milan et Paris, en passant par Turin, Modane et Lyon.

Les rames ‘Frecciarossa’, nom donné par les italiens à leurs trains à grande vitesse, se distinguent des TGV inOui et Ouigo de la SNCF par une offre et des niveaux de confort différents, selon Trenitalia France. Mais ce qui est le plus important est que cette arrivée italienne prévoit la vente par Trenitalia de billets Paris-Lyon, autrement dit en service intérieur.

Trafic domestique

Un peu plus de trois mois plus tard, la compagnie poursuit le développement de son offre et met en circulation un troisième aller-retour entre Paris et Lyon, avec une particularité.

Cette troisième relation lancée mercredi 5 avril n’est en effet pas une relation internationale. Elle est exclusivement domestique entre Paris et Lyon. En outre, ce Frecciarossa ‘domestique’ poursuit jusqu’à la gare emblématique de Lyon-Perrache, alors que les deux allers-retours Paris-Milan ne touchent que la gare de Lyon Part-Dieu.

Deux autres relations, également domestiques, viendront s’ajouter d’ici juin, permettant ainsi à la compagnie italienne de proposer 5 allers-retours quotidiens entre Paris et Lyon d’ici juin, soit une offre de 4.600 places quotidiennes supplémentaires entre les deux villes.

“Comme nous nous y étions engagés, Trenitalia vient renforcer son offre entre Paris et Lyon afin de répondre aux
exigences et aux besoins des voyageurs. Avec ces nouvelles liaisons, Trenitalia souhaite participer activement au
développement du rail en France et apporter de réelles alternatives de voyage”, déclare Roberto Rinaudo,
Président de Trenitalia France.

Baisse des prix et hausse des trafics

Selon la plateforme de vente indépendante Trainline, relayée par nos confrères de Tourmag, depuis l’ouverture à la concurrence de la première ligne à grande vitesse en France, entre Paris et Lyon, les prix auraient fortement baissé et le trafic s’envolerait.

Chez Trainline, les ventes auraient triplé dès le démarrage du service Trenitalia en décembre dernier. Mais cela est dû au fait que Trenitalia peut s’appuyer grandement sur cette plateforme, pouvant donner une effet de loupe.

Il n’empêche que Roberto Rinaudo parle dans divers médias français d’un confortable taux d’occupation de 87% et d’une belle réussite commerciale.

Trenitalia France met en exergue une étude Ipsos réalisée à sa demande en mars 2022, selon laquelle 17% des voyageurs privilégieraient le train sur l’année à venir pour leurs voyages longue distance en France. En revanche, parmi les 83% restants, 73% seraient prêts à envisager le train s’il répondait mieux à leurs attentes. Parmi ces attentes, le coût du voyage, une offre de train élargie et la flexibilité des billets sont les principales raisons qui pourraient les convaincre.

Avec ses nouvelles liaisons entre Paris et Lyon, Trenitalia proposera 5 allers-retours quotidiens, avec des départs de Paris de 6h30 à 20h et des départs de Lyon de 6h20 à 20h30, pour répondre aux contraintes de tous les agendas et permettre d’effectuer l’aller-retour dans la journée.

Pour ces trajets, le voyageur pourra choisir parmi 4 classes de confort, profiter d’une restauration variée, d’un service à la place, et choisir gratuitement son espace de voyages, comme l’espace Silenzio, idéal pour travailler ou voyager dans le calme.

Articles similaires :

Auteur: Frédéric de Kemmeter