FR NL

Pologne : bientôt à 250 km/h sur la Centralna Magistrala Kolejowa

La Pologne va certifier sa Centralna Magistrala Kolejowa (CMK) pour être apte une vitesse de 250 km/h dès décembre 2023

La Centralna Magistrala Kolejowa (CMK) devrait être prête pour le processus de certification à une vitesse de 250 km/h en décembre 2023, a déclaré Ireneusz Merchel, président de PKP Polskie Linie Kolejowe, l’opérateur historique polonais. Il a ajouté que les travaux liés à l’adaptation du sentier se termineront plus tôt.

La Centralna Magistrala Kolejowa (CMK) est une ligne ferroviaire devant à l’origine relier Varsovie à Katowice, dans le sud du pays . Elle a été construite entre les années 1971-1977 dans une configuration quasi rectiligne. Elle a en réalité une longueur de 224 km et relie plus précisément Grodzisk Mazowiecki, à 30km au sud de Varsovie, à Zawiercie, à environ 45 km au nord-est de Katowice et à environ 70 km au nord-ouest de Cracovie. Électrifiée en 3kV, elle est actuellement limitée à 200km/h.

La ligne a été la première ligne à être équipée d’ETCS en juin 2011 en Pologne pour permettre de rouler jusqu’à 200 km/h.

En août 2020, PKP Polskie Linie Kolejowe annonçait un appel d’offres pour préparer une étude de faisabilité en vue d’augmenter la vitesse de la CMK à 250 km/h. L’étude comprenait la vérification des conséquences techniques des travaux réalisés et prévus sur la CMK, une analyse de l’état de la caténaire et des investissements supplémentaires possibles, en tenant compte de deux options d’alimentation électrique dans le cadre de cette augmentation de la vitesse des trains.

Rehausser la vitesse

Au total, quatre offres, dont deux émanant des sociétés propres de PKP PLK, avaient été déposées dans l’appel d’offres annoncé en mai pour la réalisation de travaux de voie, qui devraient permettre de rouler sur la CMK à vitesse de 250 km/h.

Les appels d’offres porte principalement sur les travaux de voie, comprenant des remplacements de rails et  un renforcement du ballast ainsi que des ajustements sur la caténaire. Des aiguillages doivent aussi être remplacés. Les paramètres et le profil de la voie doivent être améliorés et consolidés. À un endroit de la CMK, un remblai doit également être renforcé et un viaduc rénové.

En juillet, PKP PLK a également annoncé un appel d’offres pour la construction d’une nouvelle salle de contrôle et de systèmes de contrôle numérique à la gare de Zawiercie .

Pendant les travaux, le trafic ferroviaire sera maintenu, a ajouté Mirosław Siemieniec, porte-parole des PKP.

La certification à 250km/h

« Les hypothèses actuelles sont de terminer tous les travaux nécessaires pour augmenter la vitesse sur la CMK à 250 km/h d’ici la fin de l’année prochaine », indique le porte-parole. « Nous faisons tout pour que cela se produise », a-t-il déclaré, tout en rappelant que l’achèvement des travaux ne signifie pas que les trains rouleront à 250km/h immédiatement sur la CMK.

Les PKP disposent, pour rouler à cette vitesse, de 20 rames Pendolino Alstom classés ED 250 acquises entre 2014 et 2015.

Fin 2023, après avoir achevé les travaux nécessaires et lancé le système ERTMS/GSM-R et le système ETCS niveau 2, les trains devraient circuler à une vitesse pouvant atteindre 250 km/h sur la ligne CMK.

Auteur: Frédéric de Kemmeter