FR NL

Alstom débute la conversion du S-Bahn de Stuttgart

L’équipement de 215 rames du S-Bahn de Stuttgart avec le système européen de protection des trains et la technologie d’exploitation automatisée des trains débute à Hennigsdorf.

Le 24 juin 2021, Alstom signait un contrat avec DB Regio AG (filiale de Deutsche Bahn) pour équiper 215 rames du réseau S-Bahn de Stuttgart, en Allemagne, avec le système européen de contrôle des trains (ETCS) et la conduite automatique (ATO). Dans le cadre de ce projet phare, connu sous le nom de Stuttgart 21, Alstom doit mettre à niveau les rames de type BR 423 et BR 430 qui circulent sur le réseau S-Bahn de Stuttgart ainsi que les lignes ferroviaires traditionnelles. Le contrat s’élève à près de 130 millions d’euros.

Le système ETCS niveaux 2 & 3 et l’équipement ATO niveau 2 (GoA 2), doit être installé sur 58 véhicules BR 423 et 151 véhicules BR 430. Dans le même temps, l’ETCS doit aussi être installé sur le réseau ferroviaire autour de Stuttgart.

Dès janvier 2025, les trains S-Bahn mis à niveau circuleront sur les premières lignes dotées du système ETCS niveau 2. À la fin de l’année 2025, la ligne principale du S-Bahn sera progressivement équipée du système ETCS niveau 2 et ATO niveau 2 (GoA 2). Lorsque la ligne sera équipée, la fréquence du service sera augmentée.

Conversion dans l’atelier de Berlin

Pour mener à bien cette opération, les 215 rames doivent rejoindre, une à une, l’atelier de Hennigsdorf, dans la banlieue de Berlin. Il s’agit en fait des installations de l’ancienne firme Bombardier, dont les actifs ont été rachetés par Alstom l’an dernier.

La première rame est arrivée à Hennigsdorf le 21 mars dernier, dans les délais selon Alstom. Dans ce prototype, Alstom testera, validera et approuvera la conception du véhicule pour la mise en œuvre du système européen de contrôle des trains (ETCS) pour le S-Bahn de Stuttgart.

Stuttgart 21

Ce projet de digitalisation fait partie du grand chantier nommé Stuttgart 21. Lancé en 1995, ce chantier colossal vise à transformer la gare de Stuttgart actuelle en une gare souterraine traversante, ce qui permettrait de dégager une centaine d’hectares en centre-ville pour y construire des logements et de faire transiter beaucoup plus de trains qu’actuellement.

Une nouvelle ligne relie cette gare directement à l’aéroport et continue ensuite vers la ville de Ulm.

Le projet vise plus précisément à reconstruire une gare souterraine de 8 voies où convergent 3 lignes en tunnel reliant trois points extérieurs de la ville dont l’aéroport et le centre d’exposition voisin.

Digitaliser le réseau

Au-delà des travaux de génie civil et de l’équipement des rames du S-Bahn, il y a aussi la volonté de digitaliser l’ensemble du réseau ferroviaire à Stuttgart et dans les alentours. Dans ce cas-ci, c’est la firme Thales qui intervient pour les équipements au sol.

Thales fût en effet retenu fin novembre 2020, lors de l’appel d’offres prévoyant la réalisation d’ici la fin 2025 des phases 1 et 2 du projet « Nœud digital de Stuttgart ». Le contrat d’environ 127 millions d’euros englobe l’installation d’un nouveau poste d’aiguillage digital et de l’installation du système ETCS et des opérations préalables à l’implémentation de la conduite automatique côté voie et du système de gestion des capacités et du trafic (Capacity & Traffic Management System – CTMS).

Près de 6.000 kilomètres de voies seront dotées de balises au sol, tandis que plus de 1.300 compteurs d’essieux et environ 650 moteurs d’aiguillage devront être installés.

Stuttgart deviendrait, selon ses promoteurs, un modèle de digitalisation du réseau ferroviaire allemand dans son intégralité, un projet qui devrait être en grande partie terminé d’ici 2035.

Articles similaires :

Auteur: Frédéric de Kemmeter