FR NL

Infrabel investit dans le port de Gand

Infrabel et le gouvernement fédéral investissent massivement dans la partie gantoise de North Sea Port. Une nouvelle infrastructure ferroviaire bénéfique pour le transport de marchandises, le transfert modal et l’économie.

Depuis plusieurs années, Infrabel et le gouvernement fédéral investissent dans la zone portuaire de Gand, en étroite concertation avec North Sea Port. Une équipe ferroviaire portuaire (RailConnect), composée de représentants des deux sociétés, a vu le jour en octobre 2021.

L’objectif est d’identifier les besoins ferroviaires « orientés clients » à court, moyen et long terme. Et aussi de développer une vision d’avenir pour le rail spécifiquement portuaire.

Avec près de 60 voies, la gare de triage de Gand-Maritime est la plaque tournante logistique du port. Des trains de marchandises y arrivent, y changent de composition et/ou de mode de traction (électrique/diesel) et en repartent. Sans cette infrastructure, le transport de marchandises dans la partie gantoise de North Sea Port serait paralysé. C’est pourquoi Infrabel et le gouvernement fédéral investissent pleinement dans cette infrastructure stratégique.

Des travaux déjà entamés

En mai 2019, Infrabel a commencé à renouveler et à transformer une partie de l’infrastructure ferroviaire. La gare de triage dispose de trois faisceaux (D, E et G). Deux voies ont été prolongées dans le Faisceau D, les voies longues y sont désormais au nombre de trois (contre une il y a peu). Ces voies prolongées, capables d’accueillir des trains de marchandises d’une longueur maximale de 750 mètres, figuraient depuis longtemps parmi les souhaits du port et des opérateurs ferroviaires actifs en Belgique.

Des trains longs permettent d’abaisser leurs coûts tout particulièrement sur longue distance. Ces voies longues sont également avec la politique ferroviaire européenne. Les travaux de prolongement des voies seront achevés d’ici la fin du mois et les trains pourront alors les emprunter.

Infrabel a par ailleurs posé un total de 23 nouveaux aiguillages dans le faisceau D (15 en 2019 et 8 en 2022), renouvelé les voies et les traverses et modernisé la signalisation et les caténaires. L’investissement total dans le faisceau D s’élève à 7,4 millions d’euros (dont 1,2 million d’euros provenant des Plans de relance belge et européen du gouvernement fédéral, et le reste de la dotation de l’État et de subventions européennes précédemment accordées pour l’allongement des voies).

Infrabel-GentToute l’importance des raccordements aux entreprises privées (photo Infrabel)

Des raccordements ferroviaires vitaux pour de nombreuses entreprises

Un peu plus loin dans le port, Infrabel travaille au renouvellement de 2 voies industrielles à Wondelgem (L216) et Evergem (L217) le long du Ringvaart. Dans le même temps, les raccordements ferroviaires de différentes entreprises sont renouvelés. Ces travaux ont débuté en octobre de l’année dernière et seront terminés en juillet 2022.

Il s’agit plus précisément de Disteel, une filiale d’ArcelorMittal à Wondelgem. L’entreprise accueille quotidiennement un train de marchandises chargé de poutres d’acier en provenance du Luxembourg. Ces produits sont ensuite retraités et destinés à de gros clients industriels et d’autres entrepreneurs du bâtiment. Sans ce raccordement, l’entreprise n’aurait pas la possibilité d’effectuer ce transport et d’avoir le train sur son propre site.

Sur une base hebdomadaire, 1.000 tonnes d’acier environ sont transportées par voie ferrée, l’équivalent d’une quarantaine de camions retirés des routes chaque semaine. Pour le raccordement ferroviaire de cette entreprise, Infrabel a renouvelé l’aiguillage, un passage à niveau et 2,1 km de voie (rails et traverses).

Tous ces travaux, et il y en aura d’autres, entrent dans le cadre de la volonté de North Sea Port de faire passer la part du transport de marchandises par le rail de 10 à 15 % afin de rendre plus durable le transport entre le port multimodal et l’arrière-pays européen.

Plus d’infos à ce sujet ? Rejoignez-nous à RailTech Europe 2022. Plus d’informations sur le programme et les ateliers proposés.

Articles similaires :

Auteur: Frédéric de Kemmeter