FR NL

Alstom Charleroi participera à la réalisation du tram de Tel Aviv

Alstom et ses partenaires Electra Ltd. et Dan Transportation ont remporté un contrat pour la conception, la construction et la maintenance de la ligne verte du métropolitain de Tel Aviv pour le Metropolitan Mass Transit System Ltd (NTA) d’Israël.

Le projet fait partie du plan d’investissement israélien dans les transports qui vise à répondre à la demande croissante de mobilité du pays. Le plan mettra en place deux tramways supplémentaires à Tel-Aviv pour réduire la congestion et soutenir ses 4 millions d’habitants.

La Ligne verte sera la plus longue des deux nouvelles lignes, s’étendant sur plus de 39 kilomètres et desservant 62 stations, dont quatre seront souterraines, ce qui permet de la qualifier de « métro ». La ligne reliera Holon et Rishon Lezion au centre de Tel-Aviv, à l’université de Tel-Aviv et aux quartiers d’affaires de l’ouest d’Herzliya et de Kiryat Atidim.

La ligne Verte sera constituée de rames à la pointe de l’innovation, prévues pour transporter 76 millions de voyageurs en 2030.

Un beau projet pour Alstom

Le projet Tel Aviv Green Line LRT est évalué à 2,6 milliards d’euros, et la part d’Alstom est évaluée à 858 millions d’euros.

Alstom aura la responsabilité de la conception, l’ingénierie, la fourniture, l’intégration, les essais et la mise en service du système ferroviaire, notamment des voies, de l’électrification, de l’alimentation électrique (système d’économie d’énergie, Hesop), de la signalisation, du système de communication et de la fourniture des 98 voitures Citadis XO5 du tramway. Electra se chargera de la conception et des travaux de génie civil. L’entretien du système sera réalisé par une coentreprise composée de Dan Transportation, Electra et Alstom.

Les voitures Citadis XO5 seront conçues et fabriquées dans l’usine de tramways Citadis d’Alstom à La Rochelle. Les autres sites français impliqués sont Le Creusot pour les bogies, Ornans pour les moteurs et Villeurbanne pour les systèmes d’information des voyageurs. En outre, l’usine d’Alstom de Fez au Maroc fournira les armoires électriques et de câblage.

« Nous sommes ravis et reconnaissants de pouvoir soutenir la NTA dans le développement du réseau de transport urbain de la ville pour servir des centaines de milliers de résidents chaque jour. Nous pensons que l’accès au transport est indispensable pour promouvoir et encourager les avancées socio-économiques. Tout le monde en bénéficie grâce à la diminution des temps de trajet, des embouteillages et des émissions de dioxyde de carbone. Alstom et ses partenaires Dan Transportation et Electra Ltd., sont persuadés que ce projet participera au déploiement de l’écosystème ferroviaire du pays et à la création de centaines de nouveaux emplois », a déclaré Eran Cohen, directeur général d’Alstom Israël.

Le site carolo impliqué

Ce nouveau contrat pour le Groupe Alstom confirme la dynamique d’innovation du site de Charleroi qui fournira la puissance électronique avec un nouveau convertisseur intégré de traction et auxiliaire en 1500 v ainsi que le système d’économie d’énergie Hesop, une sous-station électrique réversible de pointe qui combine alimentation en énergie de traction et récupération de 99% de l’énergie de freinage des véhicules.

Les systèmes développés par les centres d’excellence Alstom en Belgique sont déployés dans de nombreux contrats du Groupe. Les équipes soutiennent activement la transition vers des systèmes de transports plus inclusifs, sécurisés, efficients et durables partout dans le monde.

Plus d’infos à ce sujet ? Rejoignez-nous à RailTech Europe 2022. Plus d’informations sur le programme et les ateliers proposés.

Articles similaires :

Auteur: Frédéric de Kemmeter